L’aérodrome de Saint André de l’Eure

L’aérodrome de Saint André de l’Eure

Se situant aux portes de la Normandie, le choix de l’aérodrome de Saint André de l’Eure permet de toucher non seulement la population locale, mais aussi d’attirer un public plus large, provenant de la région parisienne.

Les anciennes pistes et taxiways, vestiges de la deuxième guerre mondiale, offrent une grande capacité d’accueil adapté à notre événement. Les nombreux vestiges historiques en font de même un lieu à haute valeur de mémoire.

 

L'aérodrome de St Andé de l'Eure, en 1944 et 2019
L’aérodrome de St Andé de l’Eure, en 1944 et 2019

 

L’importance historique de l’aérodrome de St André de l’Eure

L’aérodrome de Saint André de l’Eure existait déjà avant la deuxième guerre mondiale, mais c’est au cours de celle-ci que deux pistes en dur de 1600 m de long furent construites par les Allemands. Il fut utilisé en particulier par l’escadrille Von Richthoffen.

HE-111 à St-André de l'Eure
HE-111 à St-André de l’Eure
JU-188 St André de l'Eure en 1944
JU-188 St André de l’Eure en 1944

As de l’aviation et héros de la France Libre, Pierre Clostermann retrace l’une de ses missions sur cet aérodrome dans son célèbre livre « Le Grand Cirque ».

Chapitre consacré à une opération sur l'aérodrome de St André de l'Eure, dans le grand cirque de Pierre ClostermannChapitre consacré à une opération sur l'aérodrome de St André de l'Eure, dans le grand cirque de Pierre Clostermann

Chapitre consacré à une opération sur l’aérodrome de St André de l’Eure, dans le grand cirque de Pierre Clostermann

Théâtre majeur de la bataille de Normandie, l’aérodrome subit de nombreux bombardements avant d’être finalement libéré par l’armée de Patton le 23 août 1944.
Bombardements du 12 juin 1944
Bombardements du 12 juin 1944
Bombardements du 12 juin 1944
Bombardements du 12 juin 1944
Plaque commémorative à l'aérodrome de St André de l'Eure
Plaque commémorative à l’aérodrome de St André de l’Eure

Devenue la base alliée B24 suite à sa libération pendant la Bataille de Normandie, l’aérodrome abrita un grand nombre de DC3 (Dakota pour les Britanniques et C-47 pour les Américains), de planeurs et des centaines de L-Birds.

L'aérodrome de St André de l'Eure en 1944
L’aérodrome de St André de l’Eure en 1944
L'aérodrome de St André de l'Eure en 1944
L’aérodrome de St André de l’Eure en 1944
L'aérodrome de St André de l'Eure en 1944
L’aérodrome de St André de l’Eure en 1944
L'aérodrome de St André de l'Eure en 1944
L’aérodrome de St André de l’Eure en 1944
L'aérodrome de St André de l'Eure en 1944
L’aérodrome de St André de l’Eure en 1944

 

error: Content is protected !!